15 décembre 2006

Immunité rituelle

Dix-huit ans à la mairie de Paris et au RPR, onze années à l'Elysée, des milliers de poignées de mains, des kilos de têtes de veau-vinaigrette engloutis...et des scandales politico-financiers à la pelle. Des menaces d'inéligibilité, de mises en examen qui planent au-dessus de notre président. Des paroles, et encore des paroles, semées au vent et à la barbe des francais. Tout le monde savait, et pourtant, personne n'a puni.

Quel est le secret qui a permis, depuis près de trente ans, à Jacques Chirac de gravir les échelons pour finalement accéder à la tête du pays, et avoir encore pour quelques mois la très haute responsabilité de chef de l'Etat, tout en étant empêtré dans de multiples affaires de corruption ? Sur quoi compte notre cher Président pour sauver sa peau depuis tout ce temps ? Un ange gardien ? Une patte de lapin? Des incantations en zoulou ? Un pacte avec le Diable ?

Non. L'immunité présidentielle. Quelle belle invention ! L'immunité aura permis à Chirac de passer entre les barreaux de la justice, alors que bon nombre de détenus croupissent aujourd'hui dans les prisons françaises pour un vélo volé.

« Dès qu'il quittera l'Elysée, Monsieur Chirac sera automatiquement mis en examen » dixit Le Monde. Tout se paye un jour, fatalement. L'épée de Damoclès s'apprête à tomber, les portes du pénitencier vont se refermer... Et là, il n' y aura plus d'échappée possible, plus d'immunité qui tienne. A moins qu'une expertise médicale vienne contrer l'incarcération de l'ancien président pour raisons de santé. Pas impossible. Souvenons-nous du cas Papon. Si la Justice met du temps pour libérer les innocents, il lui en faut encore plus pour punir les coupables, surtout les intouchables.

Posté par helenemoretti à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Immunité rituelle

Nouveau commentaire