30 janvier 2007

Du nouveau sur les murs

La décision est tombée lors du dernier conseil municipal et a été accueillie sans aucune contestation : deux nouvelles fresques murales orneront bientôt les façades de deux bâtiments de la ville de Cannes. De quoi augmenter la fameuse collection qui remplit les appareils photos des touristes. En effet, quatorze murs arborent déjà les couleurs du septième art. De Marylin Monroe à Charlie Chaplin en passant par les plus célèbres duos du cinéma international, certaines façades sont devenues des éléments incontournables de la ville ; l'Office du tourisme de Cannes a même concocté un circuit de promenade spécialement réservé à la découverte de ces gigantesques toiles urbaines. Trompe-l'oeil ou affiches de films mythiques, le cinéma se célèbre partout.

Après de longues tractations avec les propriétaires des bâtiments, les travaux débuteront prochainement et seront dirigés par l'entreprise qui avait officié pour les autres fresques, A. Fresco. La première, intitulée Les plus beaux baisers du cinéma, sera réalisée sur l'un des murs du 44, boulevard de la République, dans un quartier néanmoins beaucoup moins touristique que ceux où ont été réalisées les autres peintures murales. On pourra y admirer le baiser mythique de Clark Gable et Vivian Leigh dans Autant en emporte le vent, l'étreinte passionnée de Jean Gabin et Michèle Morgan dans Quai des Brumes ou encore Kate Winslet et Léonardo Di Caprio dans le très romantique baiser sur la proue du Titanic. Un peu de tendresse qui ravira sûrement les cannois.

La seconde fresque reproduira l'affiche de Plein soleil de René Clément (1960), avec Alain Delon, tout en traits juvéniles et chemise blanche, à l'époque où il jouait les jeunes premiers. Les riverains (et surtout les riveraines) de l'avenue Francis Tonner pourront s'en délecter.

Stars, films cultes et glamour en trompe-l'oeil...Ce même coktail qui a fait la renommée de Cannes, depuis les débuts du Festival du film il y a soixante ans. Ici, seul le prix des travaux pour ces nouvelles fresques n'est pas une illusion : 57 500 euros, aux frais du contribuable. De quoi grincer des dents quand on sait que certains quartiers de la ville auraient besoin d'un sérieux coup de pinceau, voire d'une réfection totale. A Cannes, les priorités sont ailleurs.

Posté par helenemoretti à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Du nouveau sur les murs

Nouveau commentaire