14 janvier 2007

Sheitan

sheitanDe Kim Chapiron, avec Vincent Cassel

Depuis que j'habite à Cannes, j'ai raté pratiquement tous les bons films qui sont sortis au cinéma. Pourquoi ? la place de ciné coûte en moyenne 9 euros dans cette ville où, est-il nécessaire de le rappeler, tous les ans le festival du film récompense les meilleurs acteurs, scénaristes à coup de palmes d'or.

Du coup, quand Sheitan est sorti en dvd, en septembre dernier (il y a déjà un moment), je me suis jetée dessus, très curieuse de savoir ce que ca cachait.

Un scénario de base, c'est bien le seul reproche qu'on pourrait faire à ce petit chef-d'oeuvre. Une bande de jeune se retrouve dans un village paumé rempli de personnages tous plus  consanguins, et ils vont se faire pièger et charcuter les uns après les autres. le background, c'est une des filles de la bande qui vient de ce petit village. Bizarre, bizarre. Vincent Cassel joue une espèce de paysan débile et cruel qui a un vague lien de parenté avec elle.

Je n'en dirais pas plus. Sheitan crispe, vous fait glapir au fond de votre fauteuil, vous fait même détourner les yeux de l'écran. On passe du rire à la trouille bleue très vite. Mais surtout, dixit la critique de Rock'n'folk, il passe au Kärcher mental un cinéma mental qui s'encroute et il a enfait tout pour devenir un film-culte ; ou Libération "Sheitan est un film de génération".  Une bande originale  servie notamment par Oxmo Puccino et La Caution, et TTC : même pour quelqu'un qui n'aime pas le rap, le son  fait bouger la tête en cadence.

Film carrément trash et décalé, tout ce que j'aime. On ne parle plus de nouvelle vague ou d’un premier long métrage à succès mais d’une révolution du cinéma francais en marche.

Pour en savoir plus : http://www.sheitan-lefilm.com

Posté par helenemoretti à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sheitan

Nouveau commentaire