29 décembre 2006

Sevran Grillé sauce xénophobie

Pascal_SevranIl a l'air spirituel avec son doigt négligemment posé sur le menton. Mais voilà, Le bellâtre blond qui charmait les dames d'un certain âge (restons corrects) est définitivement sur la liste noire des ligues anti-racistes. Je me disais bien qu'il avait l'air suspect. Même moi je suis tombée dans le panneau. trop parfait pour être honnête. Vous en connaissez beaucoup des gamines de cinq ans qui mâchonnent tendrement leur biberon de lait au chocolat en regardant d'un oeil humide "La chance aux chansons?"? Oui, bon d'accord, j'ai une circonstance atténuante, j'avais la varicelle. Un moment d'égarement dû à la fièvre, et me voilà hypnotisée par ce présentateur blond aux dents blanches et aux yeux bleus (aryen, tiens, j'aurais dû me méfier)

Et puis à bien y réfléchir, les paroles du générique de l'émission étaient un tantinet nationalistes, non? "La chaaaaance aux chansons, la fraaaaaance a raison d'aimer SES musiques, SES poèèèèèmeuh..." (ne me demandez pas d'où je sors ces paroles, elle me hantent depuis ma plus tendre enfance, faudrait que je pense à formater mon disque dur, eeeuh mon cerveau) des chanteurs francais, donc, de la bonne chanson francaise pour des personnes âgées (allez, quoi, appelons un chat un chat, m**** alors!!) qui se complaisaient sûrement à dire que la musique d'antan était tellement mieux que la musique de sauvageons qu'on impose aujourd'hui...Ah, il fallait les voir ces frétillants artistes, tous détenteurs de la carte vermeil, bouger avec autant de ferveur qu'un plat de macaronis pas cuits...ces chemises chatoyantes, ces brushings aériens, ces sourires (un peu) forcés et ces chansons à textes...

Revenons à nos moutons. Il a sorti sa phrase, qui restera désormais gravée dans nos mémoires comme une incoryable démonstration de xénophobie et surtout (n'ayons plus peur des mots) de connerie dans toute sa splendeur : "Oui, la bite des noirs est responsable de la famine dans le monde".

Posté par helenemoretti à 19:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Sevran Grillé sauce xénophobie

    Quel c**!

    Bien vu ce commentaire ! La chaaaance aux grs coooon... un bel exemple de pignoufe !
    ++

    Vince

    Posté par Vincent, 14 janvier 2007 à 19:12 | | Répondre
  • je ne serais pas aussi catégorique

    C'est surtout un trou du cul maladroit!
    Je cite:
    "Dans l’ouvrage pointé du doigt, paru en janvier dernier, Pascal Sevran écrivait : « Le Niger. Safari-photo insoutenable. Des enfants, on en ramasse à la pelle dans ce pays - est-ce un pays ou un cimetière ? - où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé du monde, neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout va, la mort est au bout de leur bite, ils peuvent continuer parce que ça les amuse, personne n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort ».

    Pascal Sevran explique qu’il « ne retire pas une ligne du texte », qu’il trouve très beau ». Il ajoute : « Je dis que les adultes sont irresponsables et pas seulement les Africains que j’embrasse, et je serre sur mon coeur les bébés maltraités ». Toutefois, il précise qu’il n’a jamais écrit « la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique », comme nous l’indiquions vendredi. Selon lui, cette phrase n’apparaît « nulle part ». En fait, il semble que le journaliste du Var Matin, à l’origine de l’interview qui a remis le livre au cœur de l’actualité, ait utilisé cette expression pour résumer la pensée de son interlocuteur. Ce dernier aurait alors confirmé son point de vue, sans remettre en question la formulation du journaliste. Pascal Sevran s’estime victime d’une « manipulation » et de « propos détournés ».

    Concernant son appel à la « stérilisation de la moitié de la planète » dans l’interview au quotidien régional Var Matin, Pascal Sevran, qui rappelle ses origines espagnoles, souligne : « Je retire ce terme (stérilisation, ndlr) qui était mal choisi. A la place, je veux dire que je soutiens le contrôle des naissances. (…) Comme les Chinois l’ont fait, il faudrait instaurer un véritable contrôle des naissances ». Reste à voir si la Chine est un si bon exemple car sa politique a conduit à des infanticides de filles ou des avortements sélectifs."

    Bonne anné Hélène!

    Posté par Guillaume, 14 janvier 2007 à 19:15 | | Répondre
Nouveau commentaire